MAROC ATLANTIQUE

 

Casablanca

Que dire de Casablanca qui a bien oublié le petit village de pêcheurs d’Anfa où se sont fixées naguère quelques dizaines d’habitants ?

Un dynamisme fulgurant, des quartiers à découvrir dans la séduction d’une capitale ultramoderne.

Casablanca, la Grande Mosquée.

Jaillissant dans la brume, tel un monument conçu de toute éternité. Ou plutôt, puisque nous sommes face au large, tel un vaisseau dont le mât culminerait à  deux cents mètres. La tempête faisait rage en cette fin de janvier, vers 16 heures, fragile lumière d’hiver. Les vagues agitées propulsaient des embruns qui se confondaient en un brouillard tourmenté. Ce n’est pas l’heure de la prière, les enfants jouent, jettent des pierres dans les vagues, rappelant aussi que ce lieu fut pendant soixante ans le plus grand stade nautique du monde avec un bassin géant de 480 mètres et trois piscines d’eau de mer !

J’y vois aussi des enfants qui font leurs adieux à un bateau qui appareille pour un nouveau monde. La vie quotidienne jouée dans un décor fantastique.

C’était mon premier jour à Casa, la mosquée était achevée depuis à peine un an, et j’y suis arrivé directement. Une vision venue d’ailleurs. Un signe de chance…

Casablanca, la Grande Mosquée.

Les ombres allongées indiquent la fin d’un après-midi somptueux. Une autorisation spéciale m’offre ce point de vue unique sur le pavement : à deux cents mètres d’altitude tout est différent, et, si on prend de la hauteur, on reste cependant en contact permanent avec ce lieu de prière, ce lieu de vie. La fontaine d’ablution a la forme et le charme des zelliges, et de cette étoile pentagonale jaillissent les jets d’eau lustrale.

Dans Casablanca qui se métamorphose depuis un siècle, un lieu nouveau est apparu, sacré et proche, aussitôt adopté par ses habitants : « La forme d’une ville change plus vite que le coeur de l’homme », a dit le poète. Le petit port de pêche est devenu la troisième ville d’Afrique, après Le Caire et Lagos. Et sa mosquée, qui lui donne une âme, est la troisième plus grande du monde. Et la vie continue…

Casablanca, la Grande Mosquée.

Casablanca, le port

Casablanca.

La plus impressionnante ville d’Afrique du nord, la nuit. La grande mosquée qui domine la métropole ouverte aux cultures du monde en est devenue la référence. Vu du sommet des Twin Center (à plus de cent mètres de hauteur), « sommets » du quartier du Maarif, le boulevard trace un sillon lumineux qui ne peut que mener à la plus grande mosquée d’Afrique qui marque désormais l’horizon. Aux portes de l’infini.

© 2019 by Jacques Bravo