Indonésie : Expédition en Terres Oubliées de la Fondation Iris

 

ÉPISODE 6

suite

Carnet de voyage du photographe Jacques Bravo dans les peties iles de la sonde en Indonésie. Iles de Panjang et Tanahjampea

Mardi 21 juillet 2015 

Après une nuit de traversée calme, nous jetons l’ancre devant l’île de Panjang. On va tous réveiller Jonathan pour son anniversaire en chantant à sa porte...!!!

Du bateau on peut voir une rangée de petites maisons en bois sur pilotis, bien rangées juste derrière la plage, aucune couleur... Ce sont des Badjos qui vivent ici donc de la pêche. On s’avance dans la rue principale mais le village semble déserté par la population, presque un village fantôme.

L'ile de Panjang prise par Christophe Gruault du drone

Agus nous explique que le gouvernement a fait construire ces petites maisons en bois pour remplacer d’autres qui étaient sur la mer et sans doute dangereusement placées en cas de Tsunami.

Le fait que ces baraques soient alignées bien en ligne le long de la rue donne un effet assez étrange, presque militaire.

On trouve enfin une maison avec un peu de vie, c’est une sorte d’épicerie comme il en existe souvent dans ces petits village où l’on trouve de tout et n’importe quoi. La dame est ravie de nous accueillir, peu à peu quelques personnes arrivent et l’atmosphère devient plus chaleureuse....

Agus déclenche l’hilarité générale en donnant les fameuses photos prisent il y a deux mois....

 

On est intrigué par le fait que beaucoup de maisons sont cadenassées, signe d’une absence prolongée.En fait la plupart des habitants sont partis à un mariage sur une autre île et en plus il y a les vacances de fin du Ramadan.

 

On arrive pas à se sentir aussi bien que dans les autres villages, nous restons un moment sur la plage à l’ombre d’un cocotier, une bande de jeunes garçons nous observe, l’un ressort comme un peu Le Caïd...

Avec Christophe, nous  partons  pour découvrir l’autre côté de la plage, L’intérieur du village est plus vivante et sympathique, on passe devant une jolie famille installée sur sa terrasse, deux petits enfants avec leurs parents, la mère parle bien l’anglais.... Plus loin un monsieur se taille un râteau dans un morceau de bois.... sous un abri de palmes, un billard.... 

Ile de Tanahjampea

Une petite heure de mer et nous accostons sur l’île de Tanahjampea. Très jolies maisons sur pilotis, deux ethnies vivent ici, les Bajos et les Bugis. Ils ont deux ressources, la mer et les cultures de riz et de soja en alternance. Distribution des photos en arrivant, traversée du village en direction des cultures.

Une femme apparaît au détour d’une rue et se met à provoquer Christophe en le pinçant et en lui donnant quelques claques sur les bras...?????!!! 

Elle suit notre groupe sur le chemin muni d’un baton et essaye de nous donner quelques coups, très drôle pour elle, manifestement elle est «à l’ouest»...

Dernière ballade sur le front de mer, on découvre un gros porc-épic chez une habitante, il est apprivoisé, il est l’attraction du moment !

Agus a reçu ce matin un appel d’un pêcheur de Bimba (merveilleuse île où nous étions deux jours avant) il a trouvé le petit appareil photos d’Ethan oublié dans une petite pirogue en bois sur la plage.... Nous sommes tous émerveillés et touchés par tant de gentillesse de la part de ce pêcheur, qui s’est souvenu de nous, a demandé le numéro de téléphone d’Agus au marchand de canards et qui prend soin de garder l’appareil jusqu’à notre retour....

Vers 17h30 nous reprenons la route direction Flores en faisant donc une escale à Bimba...

© 2019 by Jacques Bravo