Indonésie : Expédition en Terres Oubliées de la Fondation Iris

 

ÉPISODE 5

 OÙ LE LECTEUR POURRA, SANS DANGER, REGARDER DE PRÈS D’INQUIÉTANTS ANIMAUX PRÉHISTORIQUES

Carnet de voyage du photographe Jacques Bravo dans les peties iles de la sonde en Indonésie. Iles de Komodo et Pandar

17 Juillet 2015 

Dès 7 heures ce matin, le Royal Fortuna mouille devant la jetée de Loh Buaya sur l’île de Rinca, l’une des trois îles principales du Parc National de Komodo avec Padar et Komodo.

Nous voulons être les premiers à entrer dans le parc pour profiter au mieux des fameux dragons de Komodo avant l’arrivée des « boulets » (touristes en indonésien).

À l'entrée de la forêt ou résident les dragons de Komodo, un panneau "Danger" à l'indonésienne.

Nous voila prévenu qu'il faut faire attention !!

Ce jour là, dans la précipitation de décharger au retour sur le bateau, les 650 photos que j'avais prises des dragons, une fausse manoeuvre et tout mon travail a disparu. Heureusement Jean-Marie a assuré son travail !

Photo de Jean Marie Hullot 

Photo de Jean Marie Hullot 

Photo de Jean Marie Hullot 

 

Ce parc est protégé pour la faune et la flore. Ici plus de déchets, plus de brûlis,... en revanche des grands arbres et des oiseaux !

Très vite en suivant notre guide nous croisons un varan (dragon), une femelle. C’est un énorme lézard au look très préhistorique. Elle semble très à l’aise mais pas du tout sympathique. On se tient à distance, mais on la voit très bien et on la photographie dans tous les sens. Nous verrons encore un jeune dragon un peu plus loin mais il n’y aura plus un seul autre varan de Komodo en vue plus tard dans la journée.

Nous apercevons plusieurs biches qui sont les proies des varans, ainsi que des buffles. Nous voyons également des pintades (big foot ou mégapode) qui font des trous dans le sol pour fabriquer leur nid, nid qui pourra être squatté et agrandi (1 m de large et 1 m de profondeur) par une femelle varan. Chacune pond 30 œufs environ, dont seulement 3 donneront un bébé varan viable. Les jeunes vivent dans les arbres durant leurs 3-4 premières années, loin des adultes prédateurs.

Nous faisons une très belle ballade dans ce parc même si on ne voit plus de varans. Nous croisons un Ficus (figuier) majestueux aux fondations imposantes où sont accrochés comme des trophées un crâne de buffles et trois de biches.

Ile de Padar

 

Sur la plage, Françoise et Isabelle trouvent des tas de trésors marins dont un grand bénitier et du corail rouge qui est à l’origine de l’étonnante couleur rose du sable.

 

Le soir, quand il fait plus frais, Françoise, Isabelle et Jean-Marie partent pour une ballade sur les hauteurs de l’île avec Agus. En bas, ils croisent des Crotalaria jaunes (1 m de haut et plus), sur les pentes des Moringa et des Ficus, et dans les herbes de nombreux plants odorants de citronnelle.

 

18 Juillet 2015 

Pour notre deuxième jour dans le Parc National, nous mouillons au large de l’île de Komodo. Pendant notre petit déjeuner, deux pêcheurs sur leur pirogue s’approchent de notre bateau pour nous proposer leur pêche du petit matin : des calamars magnifiques bien frais. Très belle image de ces deux pêcheurs locaux qui paraissent déjà être des vieillards. D’après Agus ils ont au plus 65 ans. On leur achète toute leur pêche, 50.000 roupies chacun. Ils sont contents et repartent tranquillement avec quelques bananes données par Agus vers leur vie sûrement rude mais simple.

 

18 Juillet 2015 

Pour notre deuxième jour dans le Parc National, nous mouillons au large de l’île de Komodo. Pendant notre petit déjeuner, deux pêcheurs sur leur pirogue s’approchent de notre bateau pour nous proposer leur pêche du petit matin : des calamars magnifiques bien frais. Très belle image de ces deux pêcheurs locaux qui paraissent déjà être des vieillards. D’après Agus ils ont au plus 65 ans. On leur achète toute leur pêche, 50.000 roupies chacun. Ils sont contents et repartent tranquillement avec quelques bananes données par Agus vers leur vie sûrement rude mais simple.

 

L’après-midi on se pose dans la baie de Gili Lawa Parat avec de magnifiques fonds. Très beau snorckeling , magnifiques poissons, étoile de mer bleue.

livre au premier matin du monde
carnet de Pulasi, Indonesie, Jacques Bravo

© 2019 by Jacques Bravo