HAUT-ATLAS

Todghra.

Le fleuve dont il ne reste que les gorges cisaillant une nature taillée à la hache. Une étape obligée, déjà fameuse. Ce berger déplace son maigre troupeau vers des « pâturages » inaccessibles aux voitures. Un moment rare.

Agoudal, gorges du Todghra.

Une fresque de la Création, en noir et blanc: moutons et chèvres qui se faufilent, se confondent avec les rochers dans les éboulis. J’avais l’impression que les cailloux bougeaient, mais la pierre était un mouton. Cache-cache visuel permanent. Abusé par le téléobjectif, je doute, je ne sais plus ce que je vois : tout est camouflage, la montagne vit.

C’est là que le Dadès et le Todghra se rapprochent pour devenir bientôt le Draa.

Une vie austère mais réinventée par le printemps recommencé de toute éternité.

 

La renommée de cette région hors du monde, loin de nos repères, tient à un événement qui a souvent été narré, sinon scénarisé : la fête des fiancés d’Imilchil. Puisqu’on ne peut faire les rencontres sur le Net, il faut essayer cette foire qui draine toute la population des hautes vallées, trois jours par an au mois de septembre. Ce sont les très jeunes filles qui sont censées faire le premier pas. L’équivalent du quart d’heure anglais des anciennes surprises-parties. L’accord peut être scellé très officiellement sous une tente caïdale. Puis les couples formés en quelques heures disparaissent des statistiques.

Le lac Isli signifie le « fiancé », le lac Tislit « la fiancée »…

Sur la route d'Imilchil

Géographiquement, cette province est située entre Marrakech, Rich et Ouarzazate, mais ces villes sont à l’autre bout d’un autre monde et ne sont jamais une référence. Accessibles par des chemins muletiers qui donnent le vertige au tout-terrain le mieux aguerri, les hautes vallées sont des radeaux sur une mer immobile, cernés par des récifs et des falaises. Comme ces morceaux de terre arrachés au continent américain et qui dérivent lentement dans le Pacifique. La dimension donne le vertige. Le visiteur, enchanté certes, est dominé. La sensation perdure même quand on y revient. Car on y revient quand on a goûté cette sensation unique sur le plateau des lacs protégé par quelques-uns des plus hauts sommets du Maroc. Mais puisqu’il faut le quitter, il convient de faire comme toutes les rivières nées à trois mille mètres : en redescendre.

Le plateau d'Agoudal

Arrivée à Imilchil

Imilchil.

C’est la capitale des Aït Hadidou, plantée à 2 193 mètres d’altitude. C’est évidemment la grande foire annuelle de septembre, où tout s’échange, même les promesses des fiancés. Il est cinq heures et demie, et si je suis là c’est que j’ai dormi sous la tente, frigorifié, au bord de la rivière. Ce paysan escorté par ses amis conduit un veau à vendre ; ils passent entre ces murs qui empêchent l’éboulement des terres arables menacées par les caprices du ruisseau.

Imilchil.

C’est la capitale des Aït Hadidou, plantée à 2 193 mètres d’altitude. C’est évidemment la grande foire annuelle de septembre, où tout s’échange, même les promesses des fiancés. Il est cinq heures et demie, et si je suis là c’est que j’ai dormi sous la tente, frigorifié, au bord de la rivière. Ce paysan escorté par ses amis conduit un veau à vendre ; ils passent entre ces murs qui empêchent l’éboulement des terres arables menacées par les caprices du ruisseau.

campement à flanc de colline des éleveurs pendant le moussem d'Imilchil

Imilchil.

Campement des éleveurs sur le flanc d'une colline

Imilchil.

Le village

Imilchil.

Un peu à l'écart , le campement des éleveurs venus vendre dromadaires, ânes, mules, moutons et chèvres.

Imilchil.

Le marché aux dromadaire: 

une partie de la foule, quelques centaines de dromadaires et tous les corps de métiers (pas forcément visibles !) qui s’activent et font de cette colline une ville foraine, éphémère, mais complète.

Toilettage d'un dromadaire à Imilchil pendant le Moussem

Imilchil.

Toilettage avant la mise en vente, une de ses recettes de l’année.

Vérification dentaire d'une mule pendant le moussem d'Imilchil

Imilchil.

Vérification de la bonne santé dentaire ! 

Imilchil.

Vérification de la bonne volonté de conduite avant l'achat ! 

Imilchil.

Un marchand fait ses comptes ! 

Imilchil.

le souk est un lieu de tractations commerciales ou tout se négocie sur la parole et par le geste, sous l'égide morale et spirituelle du saint patron des tribus locales. porter un doigt à sa bouche, poser la main sur son coeur, conclure la vente ou l'achat d'une tape amicale valent plus qu'un contrat écrit.

Le lac Tislit à Imilchil au Maroc

Imilchil. Le lac Tislit

Capitale des hautes vallées et des mariages.

La fête des fiançailles se dit « Agdoud N’Oulmghenni » et les Aït Yazza maintiennent la tradition bien antérieure à celle de Roméo et Juliette : une fille et un garçon s’aimaient, leurs familles les éloigne.

La légende raconte que dans cette montagne, ils se mirent à pleurer des jours entiers à cause de leur sort. Leur chagrin fut source de larmes intarissables dans lesquelles ils se noyèrent et moururent d’amour sans parvenir à se marier. C’est ainsi que les larmes de leur chagrin d’amour donna naissance aux deux lacs qui portèrent leurs noms ‘Isli et Tislit’.

Imilchil.

Village d’Aït Ameur, près du tombeau du saint protecteur Oulmghenni.

Participant pour la première fois à la fête des fiancés, dite aussi des fiançailles, les jeunes filles  apprennent le code de séduction pour revenir les années suivantes.

Imilchil.

Imilchil.

La ronde ondoyante des fiancés d'Imilchil

" les lueurs du jour se sont posées sur tes joues tel un parterre de roses"

Les jeunes filles des tribus des Aït Hadidou, parées, maquillées, vêtues de leur handira, cape de laine rayée tissée par leurs soins, se préparent à convoler sous les auspices des noces symboliques du ciel et de la terre.

Imilchil.

Les fiancés sous la tente ou le mariage sera célébré.

Imilchil.

Les fiancées participantes du mariage collectif.

Imilchil. Circoncisions collectives

Circoncisions, mariages, célébrations religieuses et nationales sont les temps forts de la fête.

Moments de grâce et de répit dans le cours d'une vie rude

 

Ni frivolités gratuites, ni individualisme exacerbé dans ces régions du Haut-Atlas, où la fête privée - naissance, circoncision ou mariage- est le plus souvent publique. sur l'aire de battage ou sur la place du village, le voisin comme l'étranger sont accueillis pour partager le couscous ou le méchoui, le thé à la menthe et les airs de l'ahwach, la ronde berbère. 

Imilchil

​Fêtes saisonnières pour rendre grâce au Ciel de ses bienfaits. Fêtes religieuses - Mouloud-Achoura, Aïd-el-Kebir- et fêtent familiales dont les jeunes filles des hauts plateaux sont souvent les héroïnes.

La vingt-septième nuit du Ramadan, la nuit du Destin, les petites filles sont parées comme des reines, maquillées, couvertes de bijoux, coifées d'un diadème, elles marchent, intimidées et fières, au bras de leurs parents.

champs de fleurs dans le Haut-Atlas à Imilchil

Imilchil.

Au printemps, très court après la fonte des neiges ; des nuances d’une intensité qui auraient séduit Monet.

© 2019 by Jacques Bravo