PARIS 8ème arrondissement

 

La Flamme sous l'Arc de triomphe

 

 

Le 28 janvier 1921, , le cercueil du soldat inconnu porté par huit sous-officiers décorés de la médaille militaire est déposé dans sa tombe définitive. La « dalle sacrée est scellée » sur l’inconnu. Le silence envahit le lieu désert… La tombe est oubliée. L’inscription est quasi illisible. Pendant deux ans. Jusqu’à ce que le journaliste Gabriel Boissy trouve la solution. Il écrit : « Je voudrais que l’on vît sur cette tombe brûler une flamme vivante, un feu qui soit la palpitation, la présence de son âme, qui brûle comme un perpétuel souvenir de chacun d’entre nous, du pays tout entier. » Le 11 novembre 1923, André Maginot allume la Flamme sacrée. L’association "La Flamme sous l’Arc de Triomphe" est déclarée le 16 octobre 1930. Les membres sont aussi anonymes que, toujours, bénévoles.

Les cérémonies
Les cérémonies

Depuis près de 90 ans la flamme du souvenir brûle sous l'Arc de Triomphe rendant hommage, sur la tombe du soldat inconnu, à tous ceux qui sont tombés pour que vive la France. Tous les soirs, même pendant les heures noires de l'Occupation, la flamme a été ravivée. C'est le seul lieu du souvenir en France dont l'actualité est quotidienne et où tous les français se recueillent. C'est vraiment la Flamme de la Nation,non seulement ancrée dans le souvenir mais aussi dans le futur.

La Flamme de la Nation
La Flamme de la Nation

L’éternité, c’est celle de notre société, c’est pourquoi la Flamme est devenue la Flamme de la nation. Le tissu originel des anciens combattants est réduit comme une peau de chagrin. Le dernier poilu étant mort. Les coupes sombres de la Seconde Guerre mondiale sont encore douloureuses, mais les vainqueurs d’avril 1945 rejoindront inexorablement les anciens. Blessures certes ravivées par les conflits des théâtres d’opérations extérieures, d’Algérie, du Tchad, d’Afghanistan, du Mali.

La veillée du 11 novembre
La veillée du 11 novembre

La veillée réunit les jeunes selon un rite différent du ravivage de la Flamme : ils vivent un moment rare à un horaire spécifique, 22 heures, temps fort de leur participation.

Les cérémonies
Les cérémonies

Depuis près de 90 ans la flamme du souvenir brûle sous l'Arc de Triomphe rendant hommage, sur la tombe du soldat inconnu, à tous ceux qui sont tombés pour que vive la France. Tous les soirs, même pendant les heures noires de l'Occupation, la flamme a été ravivée. C'est le seul lieu du souvenir en France dont l'actualité est quotidienne et où tous les français se recueillent. C'est vraiment la Flamme de la Nation,non seulement ancrée dans le souvenir mais aussi dans le futur.

1/19

  

Depuis près de 90 ans la flamme du souvenir brûle sous l'Arc de Triomphe rendant hommage, sur la tombe du soldat inconnu, à tous ceux qui sont tombés pour que vive la France. Tous les soirs, même pendant les heures noires de l'Occupation, la flamme a été ravivée. C'est le seul lieu du souvenir en France dont l'actualité est quotidienne et où tous les français se recueillent. C'est vraiment la Flamme de la Nation,non seulement ancrée dans le souvenir mais aussi dans le futur, car la cérémonie du souvenir mais aussi un point de rassemblement, le coeur du pays qui bat à jamais. Soutenue et vivifiée par plus de 500 associations, la Flamme brûle éternellement. Sublimé dans le cadre d'un des monuments les plus célèbres du monde,le rite évolue selon les invités : c'est un rendez-vous mondial. Vivant.