Indonésie : Expédition en Terres Oubliées de la Fondation Iris

 

ÉPISODE 10

ILE DE MARISA

Carnet de voyage du photographe Jacques Bravo dans les peties iles de la sonde en Indonésie. Ile de Marisa

29 Juillet 2015

Ce matin nous visitons tranquillement le village de pêcheurs musulmans sur l’île Marisa. Il y a une forte houle et le bateau tangue. L’accostage avec le zodiac un peu difficile car il y a beaucoup de vagues.

On y voit des cultures d’algues pour agar-agar, mises à sécher sur des filets rectangulaires. Elles sont épaisses, vertes et ramifiées. Comestibles, nous en ferons en salade avec de la papaye verte : peu de goût, mais une consistance intéressante. La spécialité locale semble être le maïs grillé-écrasé. Cela demande une belle dextérité : la femme experte doit griller les grains a point, d’une main lancer le grain et donner de l’autre main un coup de grosse pierre pour l’écraser dans le lourd mortier de pierre noire très dense.

 

Il y a pas mal de chèvres qui bouffent tout y compris les troncs, des poules, mais pas de cochon. L’eau de lavage est puisée dans les puits du centre du village mais l’eau potable est apportée à dos de cheval. Les hommes sont essentiellement des pêcheurs mais ils sont aussi des bâtisseurs : une grande mosquée est en construction et quelques grandes et belles maisons (en carrelage, héritage portugais sans doute). Il y a une scierie artisanale qui comporte des bois de tek d’environ 30 à 40 ans.

 

livre au premier matin du monde
Carnet de voyage Indonésie,Jacques Bravo

© 2019 by Jacques Bravo